Vers une Caraïbe plurilingue : le point sur le projet IFLE CARICOM

Vers une Caraïbe plurilingue : le point sur le projet IFLE CARICOM

Communiqué de presse de l'Organisation des États de la Caraïbe Orientale (O.E.C.O)

Près de 10 mois après son lancement, l'Alliance française et ses partenaires font le point sur l'avancement du projet IFLE CARICOM dont l'objectif principal est de promouvoir le plurilinguisme et les échanges dans 11 pays de la Caraïbe anglophone, dont 6 pays membres de l'Organisation des États de la Caraïbe Orientale (O.E.C.O).   

Lancé en avril 2019 et piloté par une petite équipe de chargés de mission très investis autour de la Direction de l'Alliance française de Sainte-Lucie, le projet IFLE CARICOM (Intégrer le Français comme Langue d'Échanges) résulte de la volonté du Ministère Français de l’Europe et des Affaires Étrangères et permet à plus de 10 partenaires, de collaborer de manière inédite : l’Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale (O.E.C.O) notamment par l'intermédaire de l'unité Education, la Caricom, le Ministère français de la Culture, Campus France, France Education International, l’Université des Antilles, l’Université de Guyane, l’Institut Français, les Chambres de Commerce des îles de Guadeloupe, de Martinique et de Guyane.

Le projet IFLE CARICOM totalise un budget de 800.000 € sur deux ans. Il a pour objectif principal de favoriser la mobilité dans la Caraïbe anglophone, plus particulièrement entre 11 pays (six pays membres de l'OECO : Antigua et Barbuda, la Dominique, la Grenade, St. Kitts & Nevis, Sainte-Lucie, St. Vincent et les Grenadines, ainsi que Trinidad et Tobago, la Jamaïque, la Barbade, le Suriname et le Guyana), et les échanges avec les territoires français de la région (la Guadeloupe, la Martinique et la Guyane). 

Il mise sur un plurilinguisme qui permet de s'ouvrir aux autres sociétés et cultures. En effet, la barrière linguistique reste un des freins principaux aux échanges et à la mobilité professionnelle, étudiante et culturelle dans le bassin caribéen. Les actions s'inscrivant dans le cadre du projet IFLE CARICOM menées dans les pays mentionnés se déclinent en trois axes :

  • l’axe linguistique vise à promouvoir au mieux l’enseignement de la langue française en développant de nombreuses actions auprès du corps professoral, 

  • l’axe entrepreneurial est conçu pour faciliter la mise en relation des entrepreneurs anglophones et des territoires français de la Caraïbe, sur deux thématiques : le développement durable et le tourisme identitaire,

  • l’axe culturel favorise l’émergence de jeunes talents par un accompagnement visant à en faire des artistes professionnels et à leur donner une visibilité complémentaire hors de leur territoire d'origine. 

Ce point d'étape a permis de faire ressortir plusieurs résultats majeurs à mi-parcours de la mise en oeuvre du projet IFLE CARICOM. Les coordinateurs du projet ont notamment engagé des discussions avec une trentaine de partenaires, ainsi que les représentants de neuf pays sur les 11 pays ciblés.

D'ici décembre 2020, les actions entreprises dans le cadre du projet IFLE CARICOM devraient bénéficier au minimum à 130 professeurs de français, 50 artistes et près de 2.000 étudiants qui passeront le Diplôme d'Etudes en Langue Française (DELF) en juillet 2020 permettant aux non-francophones d’intégrer à terme, s'ils le souhaitent, le système d’enseignement français.

Plus d'informations : télécharger le bilan 2019 en infographie des premiers résultats du programme IFLE CARICOM.    

A propos de l’Organisation des États de la Caraïbe Orientale (O.E.C.O)

L' Organisation des États de la Caraïbe Orientale (O.E.C.O en français) ou "Organisation of Eastern Caribbean States" (OECS en anglais), est une organisation internationale et intergouvernementale créée par la signature du Traité de Basse-Terre à Saint-Kitts et Nevis le 18 juin 1981. L’Organisation est dédiée à l'harmonisation et l'intégration économique, et à la protection des droits de l’homme. Elle encourage la bonne gouvernance entre les pays indépendants et non indépendants de la Caraïbe orientale. Son siège est basé à Sainte-Lucie.

L’O.E.C.O compte :

  • 7 états membres de plein droit : Antigua & Barbuda, le Commonwealth de la Dominique, Grenade, Montserrat, Saint-Kitts & Nevis, Sainte-Lucie,  Saint-Vincent et les Grenadines,
  • 4 membres associés : les Îles Vierges britanniques, Anguilla, la Martinique et la Guadeloupe,

Les négociations d'adhésion à l'O.E.C.O en qualité de membre associé sont toujours en cours avec Saint-Martin qui conserve toutefois la position de territoire observateur.

Contactez-nous
Evelyne GASSE Directrice de l'Alliance française de Sainte-Lucie et Coordinatrice générale des Alliances françaises de la Caraïbe
Direction de la Communication Organisation des États de la Caraïbe Orientale
Rafer GORDON Chargé de Mission, unité Éducation, Organisation des États de la Caraïbe Orientale
Evelyne GASSE Directrice de l'Alliance française de Sainte-Lucie et Coordinatrice générale des Alliances françaises de la Caraïbe
Direction de la Communication Organisation des États de la Caraïbe Orientale
Rafer GORDON Chargé de Mission, unité Éducation, Organisation des États de la Caraïbe Orientale
A propos de L'Organisation des États des Caraïbes orientales

Retour à www.oecs.int

L'Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) est une organisation internationale dédiée à l'harmonisation et l'intégration économique, la protection des droits de l'homme et juridiques, et l'encouragement de la bonne gouvernance dans les pays indépendants et non indépendants dans les Caraïbes orientales. L'OECO est née le 18 Juin th1981, lorsque sept pays des Caraïbes orientales ont signé un traité acceptant de coopérer entre eux, tout en favorisant l'unité et la solidarité entre ses membres. Le traité est devenu connu comme le Traité de Basseterre, ainsi nommé en l'honneur de la ville capitale de Saint-Kitts-et-Nevis où il a été signé. Aujourd'hui OECO, compte actuellement dix membres, répartis dans les Caraïbes orientales comprenant Antigua-et-Barbuda, du Commonwealth de la Dominique, Grenade, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines,Îles Vierges Britanniques, Anguilla et Martinique

L'Organisation des États des Caraïbes orientales
Morne Fortune
Castries
Sainte-Lucie