Lancement du projet INTERREG CARIB-COAST : 3 millions d'euros de l'Union Européenne pour la gestion des risques côtiers dans la Caraïbe

Lancement du projet INTERREG CARIB-COAST : 3 millions d'euros de l'Union Européenne pour la gestion des risques côtiers dans la Caraïbe

Communiqué de presse du Bureau de Recherches Géologiques et Minières de Guadeloupe (BRGM Guadeloupe)

Le projet INTERREG CARIB-COAST a été officiellement lancé le 17 janvier 2019 à l'hôtel Karibéa au Gosier, en Guadeloupe.  Ce projet vise à développer une approche internationale des risques côtiers. Il s'évalue à trois millions d'euros et devrait s'achever en 2020. 

 

Dans un contexte de crises cycloniques répétées et d’élévation du niveau de la mer, le projet CARIB-COAST a pour objectif d’initier un réseau caribéen pour la prévention et la gestion de crise des risques littoraux en lien avec le changement climatique.

Il s’agit pour cela de mutualiser, co-construire et diffuser les connaissances et démarches de gestion des risques côtiers dans la Caraïbe.

Le projet englobe l’ensemble de la Caraïbe insulaire avec des focus sur les territoires partenaires que sont les Antilles françaises de Guadeloupe, Martinique et Saint-Martin aux côtés de Trinidad & Tobago, la Jamaïque et Porto-Rico. 

Il permettra notamment de se doter d’une plateforme numérique de modélisation des submersions marines, d’un réseau de suivi et de prévention de l’érosion côtière s’appuyant sur des solutions basées sur la nature et d’outils opérationnels de gestion des risques littoraux.

Bénéficiant d’un large partenariat et piloté par le BRGM, ce projet est soutenu entre autre par l’Association des Etats de la Caraïbe (AEC) et le Centre de la Communauté Caribéenne sur le Changement Climatique (5C). 

Le programme INTERREG CARAIBES 2014-2020

Piloté par la région Guadeloupe qui en est l’Autorité de gestion, INTERREG Caraïbes est un programme européen permettant à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique et à Saint-Martin, territoires français et européens, d’entreprendre des actions de coopération avec leurs voisins de la Grande Caraïbe, soit plus de 35 pays d’une zone qui englobe au Nord, le Mexique, jusqu’au Venezuela au Sud. 

 

Contactez-nous
Ywenn De La Torre Directeur Régional, BRGM Guadeloupe (Bureau de Recherches Géologiques et Minières de Guadeloupe)
Gilles GRESSIER France Caraïbe Broadcast
OECS Communications Organisation of Eastern Caribbean States
Ywenn De La Torre Directeur Régional, BRGM Guadeloupe (Bureau de Recherches Géologiques et Minières de Guadeloupe)
Gilles GRESSIER France Caraïbe Broadcast
OECS Communications Organisation of Eastern Caribbean States
A propos de L'Organisation des États des Caraïbes orientales

Retour à www.oecs.int

L'Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) est une organisation internationale dédiée à l'harmonisation et l'intégration économique, la protection des droits de l'homme et juridiques, et l'encouragement de la bonne gouvernance dans les pays indépendants et non indépendants dans les Caraïbes orientales. L'OECO est née le 18 Juin th1981, lorsque sept pays des Caraïbes orientales ont signé un traité acceptant de coopérer entre eux, tout en favorisant l'unité et la solidarité entre ses membres. Le traité est devenu connu comme le Traité de Basseterre, ainsi nommé en l'honneur de la ville capitale de Saint-Kitts-et-Nevis où il a été signé. Aujourd'hui OECO, compte actuellement dix membres, répartis dans les Caraïbes orientales comprenant Antigua-et-Barbuda, du Commonwealth de la Dominique, Grenade, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines,Îles Vierges Britanniques, Anguilla et Martinique

L'Organisation des États des Caraïbes orientales
Morne Fortune
Castries
Sainte-Lucie