Bilan de la 1ère année du projet INTERREG ELAN

Bilan de la 1ère année du projet INTERREG ELAN

OECS Media Release

Les partenaires d'INTERREG “Échanges Linguistiques et Apprentissage Novateur par la mobilité” (INTERREG ELAN) ont célébré le 1er anniversaire de la mise en œuvre du projet et ont fait le point sur ses principales réalisations. 

Le projet INTERREG ELAN a été initié par l'Académie de Martinique en 2019 avec le soutien du Groupement d'Intérêt Public – Formation Continue Insertion (GIP-FCIP). Il poursuit trois objectifs principaux :

  • renforcer les compétences des jeunes du bassin caribéen,
  • faciliter l'immersion professionnelle,
  • renforcer l'attractivité et la compétitivité des territoires et pays de la Caraïbe.

La première année académique du projet a été marquée par de nombreuses avancées en matière de mobilité étudiante, de formation des professionnels de l'éducation et d'échanges de bonnes pratiques entre les enseignants de Martinique et de Guadeloupe, et ceux des pays de la Caraïbe orientale.

Dans le but de faciliter leur participation à des programmes d'immersion dans la Caraïbe, plus de 40 étudiants ont bénéficié d'une bourse de 700 € par mois ainsi que d'une allocation couvrant environ 80% du coût de transport aller-retour. 

En avril 2019, un groupe de cinq enseignants originaires de la Dominique a participé à un atelier de Français Langue étrangère (FLE), comprenant une immersion culturelle en français et en créole et l'accès à de multiples ressources pédagogiques. De plus, 80 enseignants d'écoles primaires et secondaires de l'Académie de Martinique ont participé à une série d'ateliers d'une durée de 14 jours organisés au centre d'enseignement de la langue anglaise du campus de l'Université des West Indies (UWI) à Cave Hill (Barbade).

Au cours de cette première année de mise en œuvre du projet INTERREG ELAN, 14 étudiants de Master originaires de Martinique et de Guadeloupe ont pu participer à un projet d'immersion et de recherche comparée à Sainte-Lucie.

Ces activités ont également favorisé la conclusion de partenariats durables entre plusieurs établissements. 

Les partenaires du projet INTERREG ELAN ont reconnu que de nombreuses activités n'ont pas été menées à bien en raison de la crise sanitaire du COVID-19. Cependant, ils ont indiqué que le projet n'avait pas subit d'impact financier majeur durant cette période.

Pour conclure, les partenaires ont réaffirmé leur engagement quant à la poursuite de la mise en œuvre du projet INTERREG ELAN, qui devrait être finalisé en décembre 2020.


A propos du projet INTERREG ELAN

Lancé en 2019, le projet INTERREG “Échanges Linguistiques et Apprentissage Novateur par la mobilité” (INTERREG ELAN) est initié par l’académie de Martinique, et porté par le Groupement d'Intérêt Public – Formation Continue Insertion (GIP-FCIP). Le projet vise à renforcer les compétences des jeunes du bassin caribéen, à faciliter leur insertion et à stimuler l’attractivité et la compétitivité des territoires de cette zone géographique.

INTERREG ELAN totalise un budget de 3 millions d’euros. Le projet est cofinancé par le programme INTERREG Caraïbes au titre du Fonds Européen de Développement Régional (FEDER) et par le Fonds Européen de Développement (FED). Le projet regroupe plusieurs partenaires aux côtés de l’académie de Martinique : la Collectivité territoriale de Martinique, L’O.E.C.O, Campus France, le réseau d’Alliances françaises des Petites Antilles, L’Université des West Indies, L’Université Quisqueya d’Haïti, L’Université d’Etat d’Haïti et l’Université des Antilles avec l’ensemble de ses campus. INTERREG ELAN sera finalisé en décembre 2020. 


A propos du programme INTERREG CARAIBES 2014-2020

Coordonné par la Région Guadeloupe qui en est l’autorité de gestion, INTERREG Caraïbes est un programme de l'Union européenne qui permet à la Guadeloupe, la Guyane française, la Martinique et Saint-Martin, territoires à la fois français et européens, de mener des actions favorisant la coopération avec les pays voisins de la Grande Caraïbe. Ainsi, plus de 35 pays situés entre le Mexique au nord et le Venezuela au sud, sont inclus parmi les partenaires potentiels des projets financés par INTERREG Caraïbes. 


A propos de l’Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale (OECO)

L' Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale (O.E.C.O en français) ou "Organisation of Eastern Caribbean States" (OECS en anglais), est une organisation internationale et intergouvernementale créée par la signature du Traité de Basse-Terre à Saint-Kitts et Nevis le 18 juin 1981. L’Organisation est dédiée à l'harmonisation et l'intégration économique, et à la protection des droits de l’homme. Elle encourage la bonne gouvernance entre les pays indépendants et non indépendants de la Caraïbe orientale. Son siège est basé à Sainte-Lucie.

L’OECO compte :

  • 7 états membres de plein droit : Antigua & Barbuda, le Commonwealth de la Dominique, Grenade, Montserrat, Saint-Kitts & Nevis, Sainte-Lucie,  Saint-Vincent et les Grenadines,
  • 4 membres associés : les Îles Vierges britanniques, Anguilla, la Martinique et la Guadeloupe,

Les négociations d'adhésion à l'O.E.C.O en qualité de membre associé sont toujours en cours avec Saint-Martin qui conserve toutefois la position de territoire observateur.

Contactez-nous
Direction de la Communication Organisation des États de la Caraïbe orientale
Direction de la Communication Organisation des États de la Caraïbe orientale
A propos de L'Organisation des États des Caraïbes orientales

Retour à www.oecs.int

L'Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) est une organisation internationale dédiée à l'harmonisation et l'intégration économique, la protection des droits de l'homme et juridiques, et l'encouragement de la bonne gouvernance dans les pays indépendants et non indépendants dans les Caraïbes orientales. L'OECO est née le 18 Juin th1981, lorsque sept pays des Caraïbes orientales ont signé un traité acceptant de coopérer entre eux, tout en favorisant l'unité et la solidarité entre ses membres. Le traité est devenu connu comme le Traité de Basseterre, ainsi nommé en l'honneur de la ville capitale de Saint-Kitts-et-Nevis où il a été signé. Aujourd'hui OECO, compte actuellement dix membres, répartis dans les Caraïbes orientales comprenant Antigua-et-Barbuda, du Commonwealth de la Dominique, Grenade, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines,Îles Vierges Britanniques, Anguilla et Martinique

L'Organisation des États des Caraïbes orientales
Morne Fortune
Castries
Sainte-Lucie