Conclusions de la 67ème réunion de l'Autorité de l'Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale (OECO)

Conclusions de la 67ème réunion de l'Autorité de l'Organisation des Etats de la Caraïbe Orientale (OECO)

Communiqué de presse de l'OECO

La 67ème réunion de l'Autorité de l'Organisation des Etats de la Caraïbe orientale (OECO ou en anglais "Organisation of Eastern Caribbean States", OECS) s'est tenue le 18 Juin 2019 à l'hôtel Royalton Resort and Spa à Antigua et Barbuda, sous la présidence de Gaston BROWNE, Premier ministre d'Antigua et Barbuda.

La 67ème réunion a été précédée d'une cérémonie d'ouverture le 16 juin 2019, au cours de laquelle Camillo GONSALVES, ministre des Finances, de la Planification économique, du Développement durable et des Technologies de l'information de Saint Vincent et les Grenadines, représentant Dr. Ralph GONSALVES le Président sortant de l'Autorité de l'OECO et Premier ministre de Saint-Vincent et les Grenadines, le Premier ministre d'Antigua et Barbuda et nouveau Président de l'Autorité de l'OECO, l'honorable Gaston BROWNE, et le Directeur général de la commission de l'OECO, Dr. Didacus JULES ont prononcé leurs discours. La cérémonie a été présidée par l'ambassadeur Colin MURDOCH, commissaire d'Antigua et Barbuda auprès de l'OECO. 

La 67ème réunion de l'Autorité de l'OECO a eut lieu en présence des chefs de gouvernements et des représentants de gouvernements suivants :

  • Gaston BROWNE, Premier ministre d'Antigua et Barbuda,

  • Dr Roosevelt SKERRIT, Premier ministre du Commonwealth de la Dominique,

  • Oliver JOSEPH, ministre du Commerce, de l'Industrie, des Coopératives et des Affaires du CARICOM de la Grenade (représentant le Premier ministre de la Grenade, Dr Keith Mitchell),

  • Claude HOGAN, Ministre de l'Agriculture, de l'Environnement (représentant le "Premier" de Montserrat Donaldson ROMEO),

  • Shawn RICHARDS, Député Premier ministre de Saint-Kitts et Nevis (représentant le Premier Ministre de Saint Kitts et Nevis Timothy HARRIS),

  • Sarah FLOOD-BEAUBRUN, ministre en charge des Affaires extérieures de Sainte-Lucie (représentant le Premier ministre de Sainte-Lucie Allen CHASTANET), 

  • Camillo GONSALVES, ministre des Finances, de la Planification économique, du Développement durable et des Technologies de l'information de Saint-Vincent et les Grenadines (représentant Dr Ralph GONSALVES, Premier ministre de Saint-Vincent et les Grenadines),

  • Andrew FAHIE, “Premier” des Iles Vierges britanniques,

  • Alfred MARIE-JEANNE, Président du Conseil exécutif de la Collectivité territoriale de Martinique,

  • Ary CHALUS, Président du Conseil régional de Guadeloupe.


Dr Didacus JULES, Directeur général de l'OECO, et les commissaires suivants étaient également présents :

  • l’ ambassadeur Colin MURDOCH, commissaire d'Antigua et Barbuda auprès de l'OECO,

  • l’ ambassadeur Félix GREGOIRE, commissaire du Commonwealth de la Dominique auprès de l'OECO,

  • Cathisha WILLIAMS, commissaire de la Grenade auprès de l’OECO,

  • l’ ambassadrice Elma Gene ISAAC, commissaire de Sainte-Lucie auprès de l'OECO,

  • l’ ambassadeur Alan ALEXANDER, commissaire de Saint-Vincent et les Grenadines auprès de l'OECO,

  • Najan CHRISTOPHER, commissaire des Iles Vierges britanniques auprès de l'OECO,

  • Maguy MARIE-JEANNE, commissaire de Martinique auprès de l'OECO,

  • Ruddy BLONBOU, commissaire de Guadeloupe auprès de l'OECO.


Anguilla, état membre de l'OECO, n'était pas représenté en raison d'urgences antérieures.  

 

Les autres membres de la délégation suivants étaient présents :

  • Dominic FEDEE, Ministre du Tourisme, de l'Information et de la Diffusion, de la Culture et de l'industrie de la création de Sainte-Lucie. 

  • Saboto CAESAR, Ministre de l'Agriculture, des Forêts, de la Pêche, de la Transformation rurale, de l'Industrie et du Travail de Saint-Vincent et les Grenadines.

  • Marie-Luce PENCHARD, Vice-Présidente du Conseil Régional de Guadeloupe en charge de la Coopération et des Affaires Européennes. 

 

La réunion a notamment porté sur les points suivants :

a) la représentation diplomatique stratégique conjointe,

b) le programme de citoyenneté par l'investissement  

c) la clarification des compétences législatives de l'OECO,

d) l'appui et le financement de la Court Suprême de la Caraïbe Orientale,

e) le plan de travail annuel et le budget de la commission de l'OECO. 

 

A) La représentation diplomatique stratégique conjointe

L’Autorité a entamé des discussions approfondies sur les questions relatives aux affaires étrangères et à la représentation diplomatique conjointe. Les chefs de gouvernements et leurs représentants ont fait le point sur l'évolution de la mission permanente de l'OECO au Maroc et ont ajouté la délivrance de services consulaires et les possibilités de développement social et d'échanges culturels à son champ de compétences. Les discussions se sont poursuivies sur la représentation stratégique sur le continent africain et l'intensification des efforts en vue de la création d'une mission permanente de l'OECO au siège de l'Union africaine à Addis-Abeba. 

Les chefs de gouvernements ont étudié le rapport sur la mission de l'OECO auprès de l'Union Européenne à Bruxelles en Belgique. La recommandation formulée par la Martinique et la Guadeloupe concernant le renforcement de la coopération diplomatique entre les représentants des collectivités françaises à Bruxelles, et les ambassades des États de la Caraïbe orientale a été bien acueillie. 

Une présentation du Service de liaison de la Caraïbe orientale (Eastern Caribbean Liaison Service, ECLS) et des conclusions de la première réunion du Conseil des ministres du travail de l'OECO figurait aussi à l'ordre du jour. Les chefs de gouvernements et leurs représentants ont pris note des recommandations du Conseil des ministres et les ont appuyées. Ils ont également recommandé une diversification accrue du programme en vue d'améliorer les possibilités d'emploi des jeunes. Les chefs de gouvernements ont poursuivi les échanges sur la représentation diplomatique commune à Ottawa au Canada.
 

B) Le programme de citoyenneté par l'investissement  

Les chefs de gouvernements de l'OECO et leurs représentants ont étudié le rapport sur la récente réunion qui s'est tenue entre les directeurs de l'association des programmes de citoyenneté par l'investissement (CBI / CIP) des pays de l'OECO et le Centre Régional de Communication Conjoint (Joint Regional Communications Center, JRCC).

L'Autorité de l'OECO a recommandé que le JRCC, la Commission de l'OECO et la Banque centrale de la Caraïbe Orientale (Eastern Caribbean Central Bank, ECCB) fassent office de comité de surveillance chargé de contrôler les opérations des États membres et formuler des recommandations pour l'amélioration des programmes de citoyenneté par l'investissement. Les chefs de gouvernements ont également souligné la nécessité d'intensifier les efforts en vue de la standardisation des programmes, des protocoles d'application et du partage d'informations entre les pays, notant la nécessité d'envisager un cadre hybride permettant une flexibilité entre les programmes de citoyenneté par l'investissement des États membres de l'OECO. 

L'une des recommandations de la réunion portait notamment sur la création d'un fonds partagé provenant des États membres ayant mis en place un programe de citoyenneté par l'investissement en vue de faciliter la nomination d'un référent sur les questions médiatiques de ces programmes au sein de l'unité Communication de la commission de l'OECO.
 

C) Clarification des compétences législatives de l'OECO

Le rapport présenté par Dwight LAY, Conseiller général de la Commission de l'OECO, a clarifié la validité juridique de la compétence législative de l'organisation. Les chefs ont examiné et approuvé les questions qui seront soumises à l'audition de la Cour Suprême de la Caraïbe orientale (Eastern Caribbean Supreme Court, ECSC). 

D) Appui et financement de la Court Suprême de la Caraïbe Orientale

Un rapport a été présenté aux Chefs de gouvernments de l'OECO par Janice M. PEREIRA, juge en chef de la Cour Suprême de la Caraïbe Orientale, au sujet des solutions de financement durable de la Cour.

E) Plan de travail annuel et budget de la Commission de l'OECO

L'Autorité a examiné et approuvé le plan de travail et le budget 2019-2020 tels que présentés par la Commission de l'OECO. 

Les rapports des Conseils des ministres portant sur l'éducation, la santé, les affaires étrangères, le développement durable et le tourisme ont aussi été présentés en réunion.  

L'ensemble des chefs de gouvernments et leurs représentants ont exprimé leur profonde gratitude pour l'hospitalité du gouvernement et du peuple d'Antigua et Barbuda quant aux dispositions prises pour assurer le confort des délégués lors des réunions organisées à l'occasion du 38ème anniversaire de l'OECO.

Contactez-nous
Direction de la Communication Organisation of Eastern Caribbean States
Direction de la Communication Organisation of Eastern Caribbean States
A propos de L'Organisation des États des Caraïbes orientales

Retour à www.oecs.int

L'Organisation des États des Caraïbes orientales (OECO) est une organisation internationale dédiée à l'harmonisation et l'intégration économique, la protection des droits de l'homme et juridiques, et l'encouragement de la bonne gouvernance dans les pays indépendants et non indépendants dans les Caraïbes orientales. L'OECO est née le 18 Juin th1981, lorsque sept pays des Caraïbes orientales ont signé un traité acceptant de coopérer entre eux, tout en favorisant l'unité et la solidarité entre ses membres. Le traité est devenu connu comme le Traité de Basseterre, ainsi nommé en l'honneur de la ville capitale de Saint-Kitts-et-Nevis où il a été signé. Aujourd'hui OECO, compte actuellement dix membres, répartis dans les Caraïbes orientales comprenant Antigua-et-Barbuda, du Commonwealth de la Dominique, Grenade, Montserrat, Saint-Kitts-et-Nevis, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les-Grenadines,Îles Vierges Britanniques, Anguilla et Martinique

L'Organisation des États des Caraïbes orientales
Morne Fortune
Castries
Sainte-Lucie